Présentation

La Réserve des arts est une association Loi 1901 qui répond à une triple préoccupation :

  • Soutenir les professionnels du secteur culturel
  • Collecter et valoriser les déchets d’entreprises
  • Promouvoir le réemploi auprès du plus grand nombre

Pionnière dans ce domaine, La Réserve des arts innove par son approche transversale du réemploi. Elle rassemble à ce jour plus de 3800 adhérents et plus de 10 bénévoles autour d’une même conviction : L’écologie est une révolution culturelle !

Nos missions

  • Collecter : Sensibiliser sur le long terme en collectant auprès des entreprises et des institutions culturelles les déchets réutilisables.
  • Valoriser : Trier, peser, répertorier, scénographier, prendre en photos les matériaux collectés pour en faire de véritables supports de création.
  • Vendre : Utiliser les boutiques associatives (La Boutique 14e, L’Entrepôt) pour présenter et vendre les matériaux collectés. Créer du lien social entre les adhérents, les valoristes et les salariés de La Réserve des arts.
  • Sensibiliser : Accompagner les adhérents dans leur professionnalisation, initier les étudiants, salariés des entreprises et institutions à la prévention des déchets.

Notre philosophie

Création artistique = Innovation

La Réserve des arts sert d’interface entre les créateurs et le monde de l’entreprise pour engendrer un cercle vertueux de réduction des déchets. Par leurs techniques de réemploi, les créateurs donnent une seconde vie à du matériel considéré comme un déchet dans les entreprises. Cette éco-production culturelle, soucieuse de l’environnement et du développement durable, participe à la professionnalisation des techniques de réemploi. Les artistes créent de nouvelles perspectives pour le développement durable : l’écologie est une révolution culturelle !

Déchet = Ressource

Les déchets souffrent souvent d’une vision linéaire et néfaste. Notre vision : rétablir une boucle vertueuse permettant aux rebuts collectés de trouver une seconde vie aussi bien à l’échelle individuelle que collective. À l’image d’une nature qui ne produit rien qui ne soit absorbé, La Réserve des arts cherche à nourrir une éco-création vertueuse.

Développement = Expérimentation

Pour résoudre des problèmes aussi complexes que la gestion des déchets ou la pérennisation économique d’un secteur culturel en crise, il n’existe pas de solution miracle. Pourtant, la Réserve des arts a la conviction qu’en croisant différentes approches et en testant plusieurs hypothèses, on peut avancer et apporter des solutions. Elle met ainsi en relation des univers de compétences très divers, et invente un nouveau modèle de valorisation. Que ce soit en termes de logistique, de prévention des déchets, ou de professionnalisation des techniques de réemploi, La Réserve se veut un laboratoire de solutions nouvelles.

Durable = solidaire

L’invention d’un monde plus durable passe nécessairement par le renforcement de la solidarité et l’échange des compétences. La Réserve, dans cet esprit, crée du lien social au sein de sa communauté de membres afin de trouver davantage de solutions et de mieux les diffuser, tout en respectant la diversité des profils. Les échanges permanents ainsi créés autour de la valorisation des matériaux mettent à jour progressivement des techniques nouvelles de réemploi. En les favorisant sans émettre aucun jugement sur les œuvres, La Réserve des arts souhaite dynamiser toutes les formes de créativité.

Contrainte = opportunité

Les contraintes que les déchets font peser sur les entreprises sont nombreuses : stockage, logistique, santé publique… La Réserve voit au contraire dans ces contraintes autant d’opportunités de réfléchir à de nouvelles solutions dont les implications dépassent largement le seul domaine de la gestion des déchets. Elles sont l’occasion d’inventer un système économique plus circulaire, où les matériaux sont valorisés et réutilisés à l’infini. Elles invitent également à repenser nos modes de consommation, à envisager d’autres directions de développement et d’autres modes de vie plus responsables. Des changements de société considérables, mais nécessaires.

 

L’histoire

Les fondatrices

À l’origine de La Réserve des arts, deux passionnées d’art contemporain et d’écologie poursuivant un même objectif : agir pour l’environnement tout en soutenant le secteur de la création artistique.

Sylvie Bétard  a fait des études de photographie et de théorie de l’art contemporain.  Ses recherches portent alors sur les liens entre l’environnement et l’art dans la photographie scandinave.

Jeanne Granger est diplômée d’une école d’art au Royaume-Uni et a poursuivi ses études en France. Elle a travaillé entre autres sur la professionnalisation du secteur culturel, en organisant des congrès et des séminaires à la CIPAC (Fédération des professionnels de l’art contemporain).

 

La rencontre

En 2008, Sylvie et Jeanne se retrouvent autour du Projet K, à l’espace Krajcberg du musée Montparnasse. Frappées par l’engagement du sculpteur Krajcberg en faveur de l’environnement, elles montent un programme de sensibilisation sur les relations entre art contemporain et écologie :
Les conférences et expositions organisées permettent aux artistes et aux spécialistes de l’environnement de se rencontrer et d’échanger sur leurs problématiques.
Sylvie et Jeanne font alors un double constat : d’un côté, les entreprises cherchent à se débarrasser de leurs déchets.  De l’autre, les professionnels de la création ont constamment besoin de matériel de récupération pour réaliser leurs œuvres.
Elles décident de fonder une structure originale pour réunir les deux secteurs : La Réserve des arts est née.

 « La Réserve des arts cherche à répondre aux besoins matériels de la création artistique, à être pour les professionnels un lieu d’inspiration et une communauté d’échange de compétences. » Sylvie Bétard

 

La naissance du projet

Jeanne et Sylvie souhaitent soutenir la production culturelle en s’adressant à toutes les disciplines artistiques. Elles découvrent Materials for the Art,  une organisation new-yorkaise à but non lucratif  qui récupère des matériaux pour le secteur de la culture et de l’éducation.
Le duo décide d’adapter l’idée en Île de France.

« L’écologie, ce n’est pas une solution unique pour un problème unique. C’est un ensemble d’innovations, de petits pas, qui répondent à des problèmes concrets. » Jeanne Granger

 

Le lancement de La Réserve des arts

2010 – Boutique éphémère une fois par mois au palais de Tokyo.
2011 – Ouverture de la première boutique à Paris 20e, conférences dans les écoles d’art.
2012 – Nouvelles actions évènementielles de sensibilisation en entreprise.
2013 – Ouverture de la nouvelle boutique rue Prévost-Paradol. Conventionnement avec plusieurs écoles d’art.
2014 – Ouverture de L’Entrepôt de La Réserve des arts à Pantin.
2015 – Ouverture des Ateliers de La Réserve

Prix et Récompenses

2013 – Lauréat de la Promotion du Paris Durable
2010 – Prix CréarIf Entreprendre Autrement
2010 – Prix de l’éco-innovation

 

Adhésions

L’écologie est une révolution culturelle : Devenez, vous aussi, acteur du changement ! En adhérant à La Réserve des arts, vous rejoignez une structure reconnue, originale et unique pour vos projets créatifs et éco-responsables.

Créateurs et étudiants en art

Vous êtes en recherche de matériaux, d’idées ou de techniques nouvelles. Vous souhaitez vous professionnaliser ou partager vos savoir-faire. Vous aimeriez inscrire votre art dans une démarche solidaire, économique et durable ?

En adhérant à la Réserve des arts, vous :

  • accédez à des matériaux de qualité à des prix attractifs et participez concrètement à la réduction des déchets.
  • partagez vos compétences et techniques de réemploi.
  • obtenez des conseils en éco-conception.
  • bénéficiez d’un espace pour organiser des ateliers avec les matériaux de la Réserve.

Plus d’informations ici

 

Entreprises

Vous souhaitez réduire vos déchets et mettre en place des projets éco-responsables innovants ?

En adhérant à la Réserve des arts, vous :

  • agissez concrètement pour la prévention des déchets.
  • réduisez vos déchets en optant pour une filière de valorisation par réemploi.
  • accédez à nos prestations d’audit et de collecte des rebuts de votre entreprise.
  • soutenez le milieu professionnel de la culture.
  • permettez à vos salariés de s’impliquer dans une démarche durable. 

Bulletin d’adhésion entreprise

 

Institutions culturelles

Vous êtes une école d’art, un centre d’art, un musée ? La Réserve des arts vous accompagne dans vos démarches de développement durable et de sensibilisation.

En adhérant à la Réserve des arts, vous :

  • bénéficiez d’un accès à des matériaux de qualité à des prix attractifs
  • participez activement à la réduction des déchets
  • pouvez demander un audit de vos déchets et trouver des solutions adaptées de réemploi
  • sensibilisez vos étudiants et publics à la prévention des déchets
  • participez à la professionnalisation des méthodes éco-responsables
  • innovez en matière d’éco-conception

Bulletin d’adhésion association culturelle

 

L’équipe

Constituée de passionnés d’art et d’écologie, notre équipe met chaque jour ses compétences au service de ses adhérents dans un esprit solidaire et convivial.

 

Les salariés

Au quotidien, l’équipe de la Réserve des arts est composée de 8 salariés:

    • Sandrine Andreini — directrice
    • Florian Delépine — coordinateur des activités
    • Alice Bandini — community manager
    • Cathy Tizzoni — chargée des relations adhérents
    • Louisane Roy — chargée des partenariats
    • Esteban Suarez Arancon — valoriste interne
    • Paul Mollon — valoriste externe
    • Gabrielle Robin — chargée des relations adhérents-14e

Graphisme

  • Roch Deniau — Graphiste

 

Les valoristes

Suivant les besoins, nous faisons appel à une équipe opérationnelle de valoristes en charge de la sensibilisation, des collectes dans les entreprises et des inventaires. Les valoristes sont tous des professionnels du secteur culturel. Compétents et polyvalents, les missions qu’ils réalisent au sein de la réserve leur permettent de mettre en valeur leurs savoir-faire :

  • Marie-Prune (artiste et costumière)
  • Tanguy (plasticien/constructeur)
  • Simon (menuisier/constructeur)
  • Gérald (redesigner)
  • Alexandre (menuisier/producteur d’événements)
  • Philippe (artiste illustrateur)
  • Quentin (design et artiste sonore)
  • Guillaume (design)
  • Taw (menuisier et ébéniste)
  • Vincent (peintre)
  • Fabien (photographe)
  • Alicia (plasticienne)
  • Marine (plasticienne)
  • Barbara (Designer)
  • Julien (plasticien)
  • Tiassé (sculpteur)

Les bénévoles

Toute l’année, de nombreux bénévoles viennent compléter cette liste.
Devenir bénévoles

Rapports d’activités de l’association :
Rapport d’activité 2016